16/10/2011

La Rolex de "Live and Let Die" aux enchères

rolex.gif

La Rolex originale portée par Roger Moore dans le James Bond Vivre et laisser mourir sera mise aux enchères à Genève le 14 novembre prochain dans une vente où son estimation est située entre 250 et 400.000 livres. Un prix pas si élevé que cela quand on considère le travail fourni par son créateur pour la rendre unique en son genre. En effet, elle contient toute une série de gadgets miniaturisés qui la rendent vraiment spéciale. Construite à un exemplaire unique, elle sera le fer de lance d'une vente qui s'annonce exceptionnelle.

Dans "Vivre et laisser mourir", James Bond est équipé par Q d'un gadget qui va se révéler bien pratique : une Rolex trafiquée qui permettra à l'agent secret britannique de sauver sa vie dans les griffes du Dr. Kananga au cours de leur confrontation finale. La première modification réside dans le design donné par Syd Cain, le concepteur de cette pièce unique, au cadran de la Rolex, dont le pourtour se retrouve équipé de dents capables de cisailler n'importe quel métal. Pratique pour se tirer d'un mauvais pas, surtout quend on s'appelle James Bond. La partie rotative qui alimente le mouvement de la lame découpeuse est actionnée par une pression du bouton central de la montre, comme illustré sur le dessin original de Syd Cain ci-contre. Notez que ce dessin fait également objet de la vente aux enchères.

Christie's organise donc cette mise en vente de quelques pièces d'anthologie de la filmographie de James Bond 007, le 14 novembre 2011 dans ses locaux de Londres. Le prix de vente estimé est fixé pour son catalogue entre 250 et 400.000 livres mais il se murmure dans les couloirs du Commissaire priseur que le prix pourrait doubler voire tripler cette estimation si les collectionneurs chinois, de plus en plus nombreux sur le marché du props, se mêlent à la partie qui se jouera le mois prochain.

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.