03/08/2009

Chantilly, la crème de "A View To A Kill"

avtak

Le quotidien "Le Parisen" revient, cet été, sur les coulisses du dernier opus bondien de Roger Moore, "Dangereusement Vôtre". Marie-Antoinette, Valmont, Beaumarchais et… James Bond ! Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le domaine de Chantilly n’a pas seulement servi de décor à des films d’époque.

Si le château des princes de Condé a accueilli de nombreux acteurs à perruques et comédiennes en robes à paniers, il a aussi été le théâtre de courses effrénées et de complots internationaux.

Le tournage de "Dangereusement vôtre", qui a eu lieu l’année précédente, s’est largement déroulé sur le domaine. La demeure des princes de Condé figurait en effet celle de l’ignoble Max Zorin, un méchant marquant dans la série des 007, puisqu’il était porté par un acteur de poids, Christopher Walken.

Dans le scénario, James Bond, accompagné de son chauffeur, alias Patrick Macnee, se rend à Chantilly pour participer à une grande vente de chevaux de course organisée ausein de l’élevage même du fameux Max Zorin. "L’équipe du tournage avait complètement transformé le Dôme en salle des ventes", se souvient Yves Bienaimé, fondateur du Musée vivant du cheval, qui avait à l’époque accueilli les Américains. Le Cantilien avait même assuré un rôle de figuration sur le tournage, tout comme sa fille Sophie. Sous les écuries, dans de mystérieux sous-terrains, James Bond découvrira une fabrique secrète de puces électroniques, dont certaines sont placées sur les jambes des chevaux afin de les stimuler à distance lors du sprint final des courses hippiques. Si la présence de ces tunnels est liée à la fantaisie du cinéaste (encore que…il existe réellement des galeries souterraines liées à l’exploitation de la pierre), le château n’est guère altéré pour les besoins du tournage.

De nombreux plans du film utilisent les divers bâtiments du domaine comme décor. Max Zorin donne notamment une fête luxueuse dans le parc Le Nôtre. De ce tournage titanesque — pour les besoins duquel on a même fait se poser un hélicoptère au pied du château — Yves Bienaimé retiendra surtout la présence de celle qui fait toute l’originalité du film.

"Grace Jones, c’est vraiment une belle femme, s’amuse le Cantilien en évoquant la rock star noire à la silhouette féline. Roger Moore était très sympa. Il savait monter mais il était doublé pour toutes les scènes à cheval". L’épisode comporte en effet d’impressionnantes cascades équestres.Ces dernières ont été tournées non loin de Chantilly, sur l’ancien terrain de manœuvre des spahis, dans le secteur de Saint-Léonard, site aujourd’hui utilisé comme piste d’entraînement par France Galop. Encore une fois, c’est la french touch qui fait toute la différence sur ces scènes : elles ont été réalisées par l’Oisien Mario Luraschi, le plus célèbre des cascadeurs équestres.

Le domaine de Chantilly garde encore un souvenir de ce tournage unique. L’équipe a fait don d’un énorme cheval en faux bronze qui trône devant les grilles du château dans le film. Il se trouve dans les collections duMusée vivant du cheval.

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Sit Bonjour,
Excellent article!
Bravo a vous!

Écrit par : Maxbond007 | 02/09/2009

Les commentaires sont fermés.