01/06/2009

60 secondes chrono avec Roger Moore

rogermoore

Qu'est-ce que vous n'aimez pas chez vous ?

Mon appétit et mon tour de taille. Comme je ne peux plus bouger autant que je le souhaiterais, je dois me serrer la ceinture pendant plusieurs jours. C'est franchement ennuyeux.

Sentez-vous votre âge ?

J'essaie de ne pas trop y penser, sinon cela va m'empêcher de faire ce que je veux. Je devrais ne plus bouger pour atteindre les choses ou ne plus descendre un escalier sous peine de tomber.

Vous êtes l'ex-James Bond le plus âgé, qu'est-ce que cela vous inspire ?

Je suis en effet le plus âgé, ce qui laisse à penser que je serais le premier à partir. J'aurais dû demander à quelqu'un d'autre de décrocher le téléphone et répondre que vous aviez appelé cinq minutes trop tard.

Vous avez été opéré d'un cancer de la prostate voici plus de 20 ans. Avez-vous eu peur ?

Il existe un très beau poème de Luis Borgès qui dit ceci : "si je pouvais revivre ma vie, je mangerais davantage de glaces et je contemplerais plus de couchers de soleil". Je me souviens avoir fait le point sur ma vie à ce moment.

Quel est le secret d'une relation harmonieuse ?

Si je le savais, je n'aurais pas été marié quatre fois. Je ne sais pas si ces mariages m'ont appris comment être un bon mari. Je pense avoir été parfois mauvais. Néanmoins, je suis actuellement un homme heureux.

Vous avez un jour déclaré : "j'apprécie être un acteur très surpayé" ...

Bien sûr que je l'apprécie. Je serais un parfait idiot de dire le contraire.

Que pensez-vous de cette actuelle course à la célébrité ?

Auparavant, cela n'existait pas. Les acteurs étaient loin du public. C'était encore le cas pour les grandes stars d'Hollywood à l'ancienne. Tout a dérapé quand les gens ont commencé à poser chez eux pour des magazines sur papier glacé. Je n'ai jamais fait ce genre de choses. J'aime fermer la porte de chez moi et vivre ma vie privée à l'aise. Ceux qui posent dans Hello! sont réellement terribles.

Que vous a enseigné votre implication au sein de l'UNICEF ?

Qu'il y a beaucoup de personnes qui n'ont rien et aucun espoir. Je me souviens de mon premier voyage sur le terrain au début des années 90. Nous rentrions d'Amérique centrale avec une escale de trois heures à l'aéroport de Dallas. Comme l'UNICEF avait organisé une conférence de presse, j'ai pu parler de ce que j'avais vu au Guatemala. Une personne dans le public m'a lancé avec un fort accent texan : "Monsieur Moore, vous parlez des pauvres, mais nous avons aussi des pauvres ici". Je lui ai répondu :" franchement, de qui vous moquez-vous ?! L'homme le plus pauvre aux Etats-Unis est un millionnaire comparé à une personne du tiers-monde".

Que pensez-vous de Daniel Craig ?

C'est un excellent acteur et un très bon James Bond. J'ai dû mal à comprendre toutes les critiques qui se sont abattues sur lui avant même qu'il ne débute le tournage. C'est un bon et bel acteur.

Est-ce que votre Bond pourrait battre le sien ?

Bon sang, non. Même dans la vie quotidienne, je suis un froussard.

Quelle est la facette de Bond qui vous agace ?

Ce n'est pas un espion très crédible ! J'ai toujours du mal à comprendre comment James Bond peut être considéré comme un espion dès lors que tout le monde le reconnaît au quatre coins du monde. Et tout le monde sait qu'il boit du Martini secoué et pas à la cuillère. Et la fameuse voiture invisible de Pierce Brosnan, ça va trop loin.

Quelle est votre Bond Girl préférée ?

Celle qui partage ma vie.

Une de mes amis m'a dit que vous étiez le petit ami qu'elle auarit toujours voulu avoir, puis le père qu'elle aurait voulu et maintenant le grand-père idéal.

Soit. Je suis encore disponible pour les prochaines années.

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.