26/02/2009

Pour la circoncision - contre le SIDA

rogermoore

Roger Moore qui était présent à Eilat pour un événement musical, a prêté une attention à la santé et la prévention sanitaire et a expliqué qu’il souhaitait promouvoir l’éducation et les consciences au VIH. "La prévention est le meilleur remède à la maladie", a-t-il ajouté. Il a révélé qu’il s’était lui-même fait circoncire à l’initiative de ses parents alors qu’il avait huit ans.

"C’était le coupé le moins agréable", dit-il, amusé. "Mais c’était pour des raisons hygiéniques. Mes deux fils âgés de 42 et 35 ans à présent, ont également été circoncis. Ils ne s’en sont jamais plaints". Au cours du printemps 2007, l’OMS, l’UNAIDS et l’UNICEF ont reconnu que la circoncision était "une intervention additionnelle importante" qui pouvait réduire les risques de transmission du virus du VIH. Plusieurs explications biologiques démontrent que la circoncision réduit le risque d’infections. Il y a plus d’un an, une délégation médicale israélienne a voyagé au Swaziland pour enseigner aux chirurgiens locaux comment circoncire.

Le fondateur de Microsoft, Bill Gates et sa femme, Melinda, ont donné 18 millions de dollars pour subventionner la circoncision d’hommes adultes au Kenya et ainsi lutter contre l’expansion du VIH.

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/02/2009

Rayon de soleil à Dublin

dublin

Il faisait plutôt morne à Dublin le 17 janvier dernier. Et pourtant, en plein coeur de la ville, ça s'agitait plutôt ferme puisque la venue de Roger Moore était attendue à 14H00 dans une grande librairie. L'acteur devait y dédicacer son ouvrage. Et la file s'est formée dès ... 10 heures du matin dans l'espoir d'apercevoir la star qui, comme aux quatre coins du monde, jouit d'une extraordinaire popularité.

En irlandais dans le texte, les centaines d'admirateurs massés près de la librairie ont accueilli leur héros par un "Cead Mile Failte" (prononcez Kaid-Mee-la-Fawl-teh), une expression irlandaise qui signifie "100.000 fois bienvenue !".

Et comme à son habitude, Roger Moore s'est montré disponible envers tout le monde, serrant les mains, posant pour des photos et dédicaçant son ouvrage avec le sourire, heureux de se retrouver une nouvelle fois entouré de ses admirateurs.

Pour d'avantage d'informations relatives à la soirée "Casino" organisée par l'UNICEF, je vous invite à lire le reportage (en anglais) que j'ai posté sur le site officiel.

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (0) |