25/01/2009

Quelques bons mots

moore

Quelques questions-réponses glanées au cours de récentes interviews ...

- Il aurait aimé jouer le rôle de "Lawrence d’Arabie", ainsi que tourner dans "Le Chacal" de Fred Zinneman mais on n’a pas pensé à lui.

- Quelle voiture a-t-il ?

Nous avons une mercedes et deux Volvo car nous vivons dans plusieurs endroits

- Qu’a-t-il pensé de "Quantum of Solace" ? 

Je n’ai pas vu le nouveau film de Bond. J’ai vu Casino Royale, un très bon film. Daniel Craig est magnifique, un acteur plus physique que moi. Je verrai Quantum of Solace chez moi lorsqu’il sortira en vidéo. 

- Que pense-t-il du doublage et a-t-il rencontré Claude Bertrand, sa voix française habituelle ?

Je m’améliore lorsque je suis doublé ! Vous vous en rendrez compte en lisant mes mémoires en français. J’ai rencontré quelques acteurs français qui m’ont doublé mais je ne me rappelle pas bien d’eux car ce fut très bref. 

 A propos de ses goûts culinaires :

En Egypte, sur le tournage de L’espion qui m’aimait, nous avions un directeur de la photographie français, Claude Renoir, à qui j’avais demandé ce qu’il pensait du vin égyptien. Il me répondit : "It is hot and horrible !". Toujours, sur ce tournage, nous devions mangé du homard, mais à cause de la chaleur du désert, ils sont devenus inmangeable. Si je m’étais risqué à avaler une seule bouchée de ces homards, je ne serai pas là pour vous en parler. 

Quels souvenirs gardez-vous de T"he Alaskans" et "Maverick" ?

"Maverick" était une série très populaire aux Etats-Unis avec James Gardner et Jack Kelly. A un moment, Gardner a soudain décidé de quitter la série. Comme j’étais sous contrat avec la Warner, les producteurs ont décidé que je ne remplacerai pas Gardner mais que je jouerai son cousin Beau. C’était amusant à faire mais le rythme de travail était difficile. Ce qui était drôle, c’est qu’on devait avoir de la neige sur le plateau comme si nous étions en Alaska alors qu’e nous étions à Burbank en Californie. A défaut de neige, nos traîneaux tirés par des chiens avaient des roulette, et les chiens ne faisaient absolument pas ce que je leur demandais de faire ! 

- Sean Connery a aussi sorti son autobiographie. Qu’en pensez-vous ?

Je ne l’ai pas lu, trop chère pour moi ! Nous ne luttons pas l’un contre l’autre. J’ignorais qu’il écrivait son livre. D’après ce que j’ai compris, c’est d’avantage un livre sur l’Ecosse que sur sa propre carrière. 

- Vous avez incarné "Le Saint", qu’aimeriez-vous que Saint-Pierre vous dise à votre arrivée au Paradis ?

Retournez là d’où vous venez ! 

- Que pense-t-il des acteurs qu’ils lui ont succédé sur Bond ?

Ils sont tous très bons et surtout plus jeunes !  Sean Connery a imposé le personnage.Je trouve que tous les acteurs sont parfaits ! ... Mais pas aussi bon que moi bien sûr ! 

- A propos de ses rôles au cinéma ou à la télévision

J’aurais aimé tourner d’avantage de comédies dans ma carrière mais c’est un genre difficile. On a posé la question à l’acteur Edmund Gwenn, très malade, si c’était difficile de mourir. Il a répondu : " Moins difficile que de jouer la comédie". 

- Quelle est pour vous la James Bond girl qui embrasse le mieux ?

A l’écran ou dans la vie ? ... Toutes ! 

- Lequel de tous les héros que vous avez incarnés préférez-vous ?

J’ai préféré jouer Bond car je reçois toujours des chèques ! J’ai eu beaucoup de plaisir à interpréter tous ces rôles.

- Quelles raisons vous ont donné envie d’écrire votre autobiographie ?

Il a fallu 80 ans pour m’y mettre et, par chance, je me suis souvenu de beaucoup d’événements. Cela a été un exercice intéressant pendant 9 mois de passer tout mon temps à essayer de me souvenir des gens qui me sont chers et qui ont disparu comme mes parents. Ma femme Kristina m’a aussi beaucoup encouragé. 

- Tous les acteurs ayant joué Bond ont-ils déjà été réunis ?

Pierce Brosnan, Timothy Dalton, Georges Lazenby et moi avons été réunis pour la première londonienne d’un Bond. Nous ne faisons partie d’aucun club et nous nous rencontrons rarement. 

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (0) |

18/01/2009

Voyage en Israël

eilat2009

Roger Moore se rendra dans la ville balnéaire de Eilat en Israël où il assistera, en tant qu'invité d'honneur, au 4ème Festival de Musique de Chambre (ECMF) organisé par la ville. Parmi les artistes présents, Maxim Vengerov, Natalia Gutman, Itamar Golan et Julian Rachlin. Roger Moore y pratiquera un exercice connu puisqu'il sera une nouvelle fois le narrateur du "Carnaval des Animaux" de Camille Saint-Saëns.

Plus d'informations en français sur le site du Festival.

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/01/2009

Balade irlandaise

janvier2009

Roger Moore a profité de son séjour irlandais pour lancer une nouvelle campagne en faveur de l'UNICEF. Cette nouvelle initiative lie la compagnie pétrolière irlandaise Topaz à l'UNICEF et permettra, à partir du 19 janvier 2009, de récolter des fonds en faveur d'enfants défavorisés issus de 150 pays de par le monde. Comment ? Chaque client sera désormais invité à débourser, lors de chaque achat, la modique somme de deux centimes qui sera reversée à l'UNICEF. Ce partenariat, qui court sur une période de trois ans, devrait permettre à l'UNICEF de réunir une somme d'environ un million d'euros.

Plus d'infos en anglais sur le site de Topaz.

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (1) |

03/01/2009

Une soirée au Casino

irlande2009

C'est par Dublin que Roger Moore commencera l'année 2009 avec une soirée exceptionnelle au profit de l'UNICEF. Il sera l'hôte d'honneur d'une soirée casino au "Burlington Hotel" le 16 janvier.

Les participants pourront jouer sur tapis vert mais sans perdre le moindre centime. Pas de perte et fracas donc, mais uniquement des lots à gagner pour les plus chanceux.

Un menu de quatre services, vins inclus est proposé au prix de 175 EUR par personne, du moins pour ceux qui auront pris la précaution de réserver avant Noël. Pour dix personnes, il en coûtera 2.500 EUR. Uniquement pour une bonne cause.

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (1) |

02/01/2009

Gracieusement Vôtre

avtakill

C'est bien connu : Roger Moore n'a jamais passé et n'ira jamais partager ses vacances avec Grace Jones, sa sculpturale partenaire dans "Dangereusement Vôtre". Excédé par la musique à hauts décibels de sa voisine l'empêchant de se reposer, il était entré dans la loge de la rockeuse, avait débranché les prises de courant, regagné ses pénates et jeté violemment une chaise contre un mur ... qui en tremble encore. Extrêmement rare de voir le gentleman Roger perdre son légendaire flegme.

Dans son autobiographie, il ne souhaite d'ailleurs pas s'étendre sur les relations houleuses avec la chanteuse. Grace Jones, elle, ne dit garder que de bons souvenirs du tournage. C'est ce qu'elle déclare dans "Q Magazine" : "Roger était vraiment très drôle et son humour merveilleux. Il m'a beaucoup aidé lors de scènes complexes".  

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (0) |