22/11/2008

Télé 7 Jours sur les traces du Saint

rmoore

Si vous n'aviez pas incarné James Bond, quel genre de héros auriez-vous rêvé d'être ?

Lawrence d'Arabie. Je suis toujours jaloux de Peter O'Toole dans ce rôle ! J'aurais également adoré jouer les capitaines courageux comme Errol Flynn dans "La charge de la brigade légère" ou "Les aventures de Robin des Bois".

Vous êtes-vous déjà comporté comme James Bond dans la vraie vie ?

Il faudrait être un peu fêlé, non ? A part siroter du Martini Dry et serrer quelques jolies filles dans ses bras, Bond ne sait pas faire grand-chose.

(...)

Vous consulte-t-on, vous ou Sean Connery, sur les nouveaux Bond ?

C'est l'affaire de la famille Broccoli. Barbara, qui produit la série des James Bond depuis la mort de son père, Albert, n'a pas besoin de mon opinion. Mais il lui arrive de me consulter à titre amical. En 1985, je lui avais suggéré les noms de Timothy Dalton et Pierce Brosnan ...

Que pensez-vous du 007 actuel, Daniel Craig ?

Je n'ai pas vu "Quantum Of Solace", mais je trouve que Daniel dégage quelque chose d'animal qui rappelle plus Sean que moi-même, non ?

On a parlé d'une adaptation cinéma d'"Amicalement Vôtre". Le projet reste-t-il d'actualité ?

Aux dernières nouvelles, c'est dans un placard ! Il a été question de Steve Coogan ou de Hugh Grant dans le rôle de Lord Brett Sinclair, et de Ben Stiller ou George Clooney dans celui de Danny Wilde. Je crois que tout est parti aux oubliettes.

Vous étiez coproducteur de la série "Le Saint", dont l'adaptation au cinéma avec Val Kilmer, en 1997, était une catastrophe. Avez-vous eu votre mot à dire ?

Eh non, parce que je n'ai pas été consulté sur le scénario. Après la sortie, Val est venu me voir et m'a dit : "c'est tellement dommage. Je viens seulement de lire les romans du 'Saint' et il y avait tant de bonnes histoires".

"Le Saint" ne ressuscitera donc jamais ?

Si. Mon fils, Geoffrey Moore, prépare une nouvelle version télévisée pour 2009 (avec Barry Levinson, qui a produit les séries "Oz" et "Homicide" - ndlr).

On dit que, sur le tournage de "Dangereusement Vôtre", Grace Jones vous horripilait tellement avec son hard-rock à plein volume que vous avez fracassé une chaise dans sa loge ?

C'est à peu près cela (sourire). Mais connaissez-vous la suite ?

Non ...

Eh bien, j'avais oublié que nous devions tourner une scène d'amour le lendemain. Quand je me suis glissé dans le lit, Grace m'a fait un grand sourire. Puis j'ai senti quelque chose de dur qui descendait le long de mon dos. Elle avait caché un sextoy géant sous les draps. Pendant toute la scène, elle s'est amusée à ma terroriser. Il était temps que je prenne ma retraite.

© Télé 7 Jours - 22 au 28 novembre 2008

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.