20/07/2006

Les Premières, quel enfer !

Roger Moore a récemment déclaré combien la première de son premier James Bond, « Vivre et laisser mourir » l’a rendu nerveux. Il a comparé cet état d’anxiété à celui qui précédait la naissance de ces trois enfants.

 

Une nervosité due au fait qu’il succédait à Sean Connery et qu’il craignait les comparaisons qui seraient aussitôt faites. « J’étais dans un état de grande nervosité environ une heure avant la projection de ‘Vivre et laisser mourir’. Après quinze minutes, c’était comme assister à un accouchement. Votre femme est en plein travail et vous êtes là, tout à fait impuissant » a-t-il déclaré.

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.