29/03/2006

Roger Moore à Malte

Roger Moore passe quatre jours à Malte pour prêter sa voix à un documentaire biblique sur les disciples de Saint-Paul. Un exercice auquel il est habitué depuis de nombreuses années. Ainsi, c’est lui qui a enregistré la version anglaise du commentaire touristique de la Grande Muraille de Chine.

 

Toujours aussi distingué et élégant, il est revenu sur sa carrière bondienne : « sur les tournages des films, votre souci majeur était d’apparaître correctement à l’écran, d’avoir une chemise propre et bien repassée. J’ai tourné dans de merveilleuses contrées … où régnait une pauvreté indicible. Avec le recul, je me dis que j’aurais pu faire quelque chose. C’est peut-être pour cette raison que je me consacre tant à l’UNICEF » a-t-il déclaré.

 

Roger Moore a encore répété qu’il détestait les armes à feu : « Je n’ai jamais aimé les revolvers, d’ailleurs je ferme les yeux quand j’entends la détonation. C’est dommage que les enfants soient encouragés à jouer avec des armes, à mimer la guerre. Heureusement, mes petits enfants sont des filles et moins enclines à ce genre de jeux que les garçons. Du moins, je l’espère » dit-il en rigolant.

 

Et de revenir sur les heurs et malheurs du nouveau visage de James Bond, Daniel Craig : « La presse britannique fut la première à lui être tombée dessus. Ce n’est pas sympathique. Il faut le laisser tourner le film et juger sur pièce et non avant. Je l’ai vu dans ’Munich’ et il était excellent. C’est même lui qui était le meilleur. C’est un bon acteur ».

 

Bond risque-t-il de tomber en désuétude ? « Non, c’est un héros de films d’actions, le bon qui combat le mal. Pour ma part, j’ai toujours considéré James Bond comme une BD géante. Il n’y a rien de vrai chez Bond. Un espion qui est reconnu partout où il va, c’est ridicule : quel que soit le bar où il entre aux quatre coins du monde, le barman le reconnaît et lui sert un Martini ».

Écrit par Marie-France Vienne | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

C'est un homme qui a un style ancien très séduisant. J'ai hâte de voir ce documentaire. J'aime bien écouter les voix des documentaires, c'est clair, c'est tout simplement limpide. Mais je suis toujours loin d'imaginer la personne qui se cache derrière.

Écrit par : Gisèle | 25/01/2015

Les commentaires sont fermés.